dimanche 27 janvier 2013

29# Bye 2012, Hi 2013 !



C Новым Годoм и C Poждecтвoм !

(« Snovim godom i Srajdestvom » soit « Bonne Année et Joyeux Noël »)

 

Bonjour à tous, je vous souhaite une très bonne année 2013, pleine de bonheur, de réussite, de santé, d’amour et tout ce qui va avec (oui je suis trèèèèèès en retard).


Voici comme d’habitude les news !

 

Le 24 décembre, je n’étais pas en vacances, les russes fêtant Noël le 7 janvier. Comme beaucoup de personnes me demandent l’explication, là voilà : En -45, suivant la recommandation d’un astronome, Jules César fait introduire dans le calendrier une année bissextile tous les quatre ans, aboutissant à des années d’une durée moyenne de 365,25 jours, c'est-à-dire un peu plus que l’année astronomique des saisons fondées sur la révolution de la Terre, soit 364,24 jours. L’écart n’a cessé de se creuser au fil du temps pour atteindre 10 jours au XVIe siècle. En 1582, le pape Grégoire XIII décide de rétablir la concordance : le lendemain du jeudi 4 octobre est décrété vendredi 15 octobre, désormais l’écart n’est plus que d’un jour tous les 3000 ans. Le nouveau calendrier est adopté dans tout le monde occidental, mais l’Eglise orthodoxe, dans un mouvement d’opposition à Rome, continue de suivre le calendrier julien, en retard de 13 jours sur le calendrier grégorien. Ce n’est qu’en 1923 que le gouvernement soviétique fait passer le pays au calendrier grégorien. Cependant, les fêtes religieuses orthodoxes suivent toujours le calendrier julien, c’est pourquoi la semaine de Pâques ne tombe pas à la même date qu’ailleurs et que Noël se fête le 7 janvier. Bref, je continue donc. Heureusement pour moi, ma classe passant des examens les 24 et 25 décembre, j’ai été dispensée d’aller en cours. Pendant la journée, autant vous dire que mon moral n’était pas particulièrement très haut. A 18 heures, nous avons récupérer B&C et Stas puis nous sommes partis à l‘église catholique pour la messe de Noël avec Irina. Première fois que j’y allais, elle est assez différente des églises catholiques en France. Elle est très basse de plafond, en forme hexagonale, et lorsque l‘on passe la porte d’entrée on se retrouve dans un grand hall avec des portemanteaux etc et il faut passer une deuxième porte pour rentrer dans l’église elle-même. Là-bas, Blake et Caleb sont partis se déguiser et je suis allée discuter avec un monsieur de l’église (Michaël) auquel B&C avaient parlé de moi. Nous sommes ensuite partis nous asseoir et la messe a commencé. C’état assez perturbant, y’avait plein de gamins qui hurlaient, les gens parlaient à voix haute en même temps que le prêtre etc … Nous avons chanté des chants de Noël et puis le spectacle a commencé. Ca racontait l’histoire de Noël (depuis l’annonciation jusqu’à la naissance de Jésus) et Blake et Caleb étaient deux des rois-mages, c’était sympa. Ensuite le prêtre criait au micro « C’est la naissance de qui aujourd’hui ??? » et d’autres questions comme ça, vraiment étrange. A la fin du spectacle, Blake m’a présenté au prêtre qui était tout content d’enfin me rencontrer. A la fin il y avait une distribution d’ours en peluches et de chocolats pour les enfants, mais comme je suis une privilégiée (héhé !), j’en ai eu aussi, c’était mes premiers cadeaux de Noël. Sur le chemin du retour, Irina s’est arrêtée acheter un gâteau, toute désolée d’avoir oublié que c’était aujourd’hui pour moi Noël. On a mangé normalement puis je leur ai donné des coffrets de chocolats. Du coup Aleksandre m’a donné 1000 roubles (environ 25€). Je suis allée me coucher et j’ai beaucoup parlé avec Blake parce que j’étais un peu (bon d’accord, beaucoup) homesick. Et le lendemain en me levant, une surprise m’attendait : un super collier en argent offert par Irina et Aleksandre. La journée du 25 je suis allée faire les magasins dans un chinese mall extérieur avec Blake pour ses cadeaux de Nouvel An, et je suis fière de vous annoncer que je suis la meilleure négociatrice ! Je lui ai obtenu un collier à 5€ au lieu de 10, un peignoir à 20€ au lieu de 35 et une couverture à 20€ au lieu de 50. Je suis assez fière de moi même si je suis sure que j’aurais pu faire baisser les prix encore plus (battements de cils, petit voix et le « je suis française » qui les fais tous tomber ahah). Du coup on a bien parlé avec un des marchands (celui de la couverture) qui nous a dit que si on avait encore besoin de quelque chose il fallait revenir. C’était bien folklorique.

Le 26 décembre, je suis partie avec Irina à ma réunion Rotary hebdomadaire sans me douter que ce serait une réunion inhabituelle. Et là-bas, elle m’a donné un costume de Sniégourotchka et s’est habillée elle en Père Noël. On a coupé des gâteaux qu’on avait acheté, décoré la table avec des serpents miniatures, en chocolat, porcelaine etc (2013 sera l’année du serpent). Ensuite quand tout le monde était là (13 à table héhé) y’a eu des millions de cadeaux, c’est moi qui en a eu le plus (héhé) : deux foulards, des crèmes pour le corps, des chocolats en forme de serpent, des bonbons en forme de serpent, un porte-clés serpent, une figurine serpent (ils font pas les choses à  moitié ahah), une boîte en forme de cœur toute mignonne avec des serviettes rouges roses et blanches en cotons, une cuillère en porcelaine avec écrit Magadan et une médaille de winner (j’ai pas compris pourquoi). On a mangé à s’en faire exploser le bide puis on est allés se promener dans le théâtre (les réunions Rotary ont toujours lieu au théâtre). Y’avait une estrade alors on est montés dessus et on a chanté, dansé, fait des milliards de photos etc … C’était super sympa, on s’est bien amusés et ça a remonté mon moral qui n’était pas très haut.

Le 27 décembre, après les cours on a eu une excursion en bus pour voir tous les sapins décorés de la ville. On avait une guide qui nous expliquait l’histoire des sapins de Noël, c’était sympa mais il faisait bien froid.

Le 28 décembre, dernier jour de cours. La directrice (membre du Rotary) avait été impressionnée par notre performance de chant de Noël au théâtre le 27 alors elle nous a fait chanté pour le concert de Noël des profs, j’avais des copains qui chantaient aussi, d’autres qui dansaient etc, c’était sympa (oui, je finis tout ce que je raconte par « c’était sympa »).
 
Le 30, on a installé le sapin de Nouvel An !!!!!!!!

Le 31, levés à midi et Irina et moi avons commencé à cuisiner immédiatement (je ne me doutais pas encore que nous ne finirions que très tard). Et en effet, nous avons fini de cuisiner et faire tenir tous les plats sur la table à …… 23 heures ! Je peux donc vous assurer que il y avait de quoi nourrir tout Magadan  pour un mois : 5 sortes de salade (mais toujours recouvertes d’une tonne de mayonnaise), du poulet, des pommes de terre, de la salade d’algues (les algues qu’on avait ramassé sur la plage) ainsi que LE plat de Nouvel An : un espèce de jelly (comme la gelée du paté en croute) avec des morceaux (celui chez Blake était aux crevettes, le notre au poulet). C’est franchement bizarre et ça n’a pas beaucoup de gout vu que c’est juste du gluglu. Sans oublier en plus de ça des clémentines, du raisin et du jus de baies. A 23h on est allé se préparer et on s’est mis à table vers 23h25. On a mangé en regardant une émission du genre « Le plus grand cabaret du monde » mais juste avec de la musique/des danses de Nouvel An. A 23h55 on  regardé le speech de Poutine qui souhaitait du bonheur, de la santé et de la réussite à tous. Ensuite décompte des douze coups de minuit sur l’horloge du Kremlin, il n’y avait plus un bruit dans la rue ni nulle part. A minuit pile, pendant qu’on était debouts et que les premières notes de l’hymne national résonnaient, Aleksandre a fait sauter le bouchon de la bouteille de champagne et nous servi. Il y avait des milliards de feux d’artifices, c’était vraiment impressionnant, plus que pour le 14 juillet en France, j’avais l‘impression qu’on était en guerre et que les bombes tombaient. On a bu note flute de champagne et avec Irina on est allées tirer des feux aussi. Les pompiers sont venus parce que des feux d’artifices (pas le notre) avaient mis le feu à une voiture pas loin. Ensuite on a pris la voiture tous ensemble pour aller devant le sapin du théâtre, il y avait de la musique, un DJ et des milliards de feux d’artifice encore mais il faisait très très froid alors j’ai dit bonjour aux deux trois copains que j’ai vu et on est rentrés aux alentours de 1h45. J’ai souhaité bonne année aux français qui étaient encore en 2012 héhé et Irina a appelé tout son répertoire puis on s’est endormi toutes les deux (Aleksandr travaillait) sur le canapé aux alentours de 3h30. Et puis voila, c’était surement pas exceptionnel comme le feu d’artifice de Taipei ou une baignade dans la mer bien chaude du Brésil, mais je m’en souviendrais toute ma vie.

Le 1, on est allé se promener avec Irina et Aleksandre dans la ville et en fin de journée (juste Irina et moi) on est allé chez la famille d’accueil de Blake. J’ai eu des cadeaux (pour changer) : des moufles bien chaudes, des chaussons, des crèmes et des chocolats et bonbons en forme de serpent. On s’est mis a table à 17h et ressorti à 21h pour manger les restes du Nouvel An.

Le 2 rebelote, cette fois c’est la famille d’accueil de Blake et celle de Caleb qui sont venues à la maison, avec au programme encore cadeaux (bon, juste un stylo ahah) et manger les restes. Irina a fait l’éloge de ma présentation alors j’ai du la faire encore, puis chanter la Marseillaise.

Le 5 janvier, je suis allée à la station de ski « Snegorka » et j’ai fait du snowboard pour la première fois de ma vie ! C’était génial ! On y est allés en navette (50 centimes le ticket de bus) et là-bas on a loué un snow et des chaussures et payer (on paye avant pour le nombre d’heures que l’on va faire). Pour un début on a pris deux heures, et j’ai payé 10 euros le matos + l’abonnement. La partie de la station où on était était celle des débutants donc il n’y avait qu’une seule piste, équivalente à un piste verte. Sauf qu’il n’y a que deux façons de remonter la piste jusqu’en haut : à pied ou en s’accrochant tant bien que mal et comme tu peux au câble métallique qui te tire jusqu’en haut (si tu tombes pas en cours de route). Sauf que même Blake et Stas qui sont  nés sur un snow (ou presque) n’arrivent pas à arriver en haut sans tomber alors le plus prudent était d’y monter à pied. Nous voilà donc partis avec Caleb (sa première fois de snow aussi) pour 15 minutes à suer jusqu’à la moitié de la piste. Arrivées là, rien qu’accrocher les chaussures au snow a représenté une grosse épreuve. La seconde a été de se relever. Un coup je ne poussais pas assez avec mes bras et je retombais en arrière sur les fesses ou sinon je poussais trop et je m’étalais la tête la première. Ensuite, dès que j’étais debout je me mettais à avancer de plus en plus vite sans autre choix que de me jeter par terre pour m’arrêter. Bref, la première descente a été plus sur les fesses/le ventre qu’autre chose. Ca a été de mieux en mieux et à la fin je faisais mes descentes sans tomber et je pouvais apprécier le paysage en même temps. Le cadre est super, loin de la ville, avec les montagnes, les sapins etc (même si ça ne vaudra jamais Samoëns avec mon Papa ahah). Bref c’était super !

 Le 7 janvier, Noël orthodoxe ! A 17h30 je suis allée à l’église orthodoxe avec Irina et Aleksandre. Devant l’église ils ont installé une crèche grandeur nature avec les personnages et le décor entièrement en glace. Les gens collent des pièces de monnaie à la glac et déposent des chocolats dans le berceau du petit Jésus. Il y avait énormément de monde (les offices durent environ 4h, mais on rentre et sort quand on veut), les gens sont hyper fervents, ils embrassent le sol, les icones et  font leur signe de croix à chaque mot du prêtre. Signe de croix qui se fait avec la main droite mais avec trois doigts et dans cet ordre «front»-«torse»-«droite»-«gauche» (soit l’inverse de la religion catholique), parfois ils se baissent pour toucher le sol puis quand ils sont debout ils s’inclinent. Le prêtre ne « parle » pas, il chante, enfin pas vraiment chanter, c’est plutôt comme une liturgie, il marmonne beaucoup. Il y a aussi des chants chantés par des sœurs. Pendant tout le temps où ils restent, les gens restent debout (en même temps il n’y a pas de sièges ahah), il y a juste un banc au fond pour les personnes âgées et les femmes enceintes. On est restés là-bas 30 minutes (Irina et Aleksandre y étaient déjà allés la veille, ils ont brulé deux cierges et on est partis. Ils m’ont posée chez Stas où j’ai retrouvé Blake et Caleb. On fait des petits écriteaux où on a écrit « Je fais du trick or treating pour la première fois » et nous voilà partis pour mon premier Christmas trick or treating ! Arrivés au premier immeuble, on ne connaissait pas le code pour entrer alors on a attendu que quelqu’un du rez de chaussée passe à côté de la fenêtre pour se mettre à chanter Jingle Bells. Par chance, la dame et sa petite fille ont eu l’air d’apprécier puisqu’elles nous ont donné le code et on a pu rentrer. Ensuite, porte à porte, à chaque fois que les gens ouvraient nous commencions à chanter, Stas filmant tout ça. Les ¾ des gens qui ouvraient leur porte nous ont donné des chocolats/bonbons/fruits mais certains nous ont donné des sous ! Un bonheur pour quelqu’un de pauvre comme moi ahah. Parfois, les gens ouvraient la porte et s’excusaient parce qu’ils n’avaient rien à nous donner, d’autres étaient pas très aimables. Un homme a même ouvert sa porte, nous a écoué chanter en entier puis a dit « Joyeux Noël à vous aussi » puis à refermer la porte sans rien nous donner ahah. Mais les gens étaient pour la plupart très gentils. On a chanté jusqu’à 21h puis répartition : 1kg de chocolat chacun + 11€ chacun, un bonheur ! C’était super marrant, on s’est éclatés (les vidéos viendront, un jour). En rentrant à la maison, Aleksandre dormait car il était malade alors j’ai donné les cadeaux (thé + livre sur Lyon en russe, merci le colis de ma Maman !) à Irina qui était super contente mais désolée de ne rien avoir pour moi.

 Et voici un dernier rituel : celui du 18 janvier, une fête religieuse orthodoxe. La « cérémonie » ayant lieu à 13h, Blake Caleb et moi avons eu la permission de rater notre dernière heure de cours pour s’y rendre (pour ce qu’on fait en cours de toute façon …). Aleksandre est venu nous chercher et nous sommes allés à la plage Tchernobyl (celle avec les bâtiments abandonnés, vous vous souvenez ?). En chemin, alors qu’on roulait et qu’on avait une vue sur la mer entièrement gelée sur plusieurs kilomètres (le plus beau spectacle au monde sans aucun doute), on voyait plein de choses au loin sur la glace, il a fallu que me pose et que je fasse disparaître mes idées d’occidentale pour comprendre que c’était toutes les voitures des gens qui pêchaient au milieu de la mer. Ca fait un choc, je vous assure. Elles sont à plusieurs kilomètres des côtes, elles sont plus proches de la mer non gelée que des côtes, il y en a vraiment beaucoup toutes éparpillées dans le golf.  Là-bas il y avait des milliards de policiers, d’ambulances et de caméramans des différentes chaînes régionales. Quand on est arrivés, descendus de la voiture pour entrer dans le vent glacial sibérien (celui qui vous fait tomber quand vous marchez) et  on est allés sur la mer gelée jusqu’à une cinquantaine de mètres du bord où il y avait deux camionnettes-ambulances et une tente. Pas loin de ces trucs il y avait également un trou creusé dans la glace (qui arrivait donc dans l’eau de la mer), avec une installation en bois avec des escaliers qui descendaient et montaient de chaque côté. Les prêtes sont arrivés, tout le monde les a suivi et on fait un cercle autour du trou. L’office a commencé, ils avaient apporté des chandeliers, des drapeaux, des icones etc. Un des prêtres a fait plusieurs fois le tour du trou en balançant son truc à encens en parlant comme une liturgie encore une fois. Les gens faisaient leur signe de croix en boucle. Ensuite, ils ont « marmonné » pendant une quinzaine de minutes, puis le prêtre a béni l’eau du trou en faisant des signes de croix, puis il en a ramassé dans son calypse (excusez moi si mes termes religieux ne sont pas exacts), puis en a jeté sur nous tous avec un espèce de petit balai en poils. A chaque fois les gens faisaient leur signe de croix trois fois puis s’inclinaient. Ensuite il a donné un signal et tous les gens se sont précipités pour récolter l’eau bénite du trou pour en récolter. Ce qui était amusant c’est que les gens étaient évidemment très respectueux, mais ils arrivaient avec leurs bidons d’essence, leur bouteille de coca ou leur pot de mayonnaise pour en récolter. Ceux qui n’avaient pas de récipients se contentaient d’en prendre dans leur main et de se la passer sur le visage (brrrrrr). Ensuite la vraie épreuve a commencé. Les fidèles les plus fous sont sortis de la tente en maillot de bain (sans chaussures sur la glace, un cauchemar) et se sont mis devant les escaliers en file indienne. Celui qui allait entrer dans l’eau faisait son signe de croix trois fois en s’inclinant puis embrassait la glace et entrait dans l’eau. J’avais jamais vu quelque chose d’aussi impressionnant, ils avaient une détermination de fer, entrer dans l’eau sans fléchir, descendre toutes les marches jusqu’à avoir de l’eau à mi-ventre, puis plonger (tête comprise !!!!!!!) dans l’eau, en ressortir, faire son signe de croix, replonger, ressortir, faire son signe de croix, replonger, ressortir, faire son signe croix puis enfin sortir de l’eau. C’était à glacer sur place. Sur les sept personnes que nous avons regardé avant de rejoindre la voiture, quatre ont du être porté par les ambulanciers pour sortir de l’eau à la fin … Et peu de jours après, une amie d’Irina qui travaille au service réanimation à l‘hôpital de Magadan nous a dit qu’une vingtaine de personnes l’avaient fait, que sept étaient venus en réanimation et que deux étaient morts … De quoi en refroidir (dans tous les sens du terme) certains … Mais c’était génial de rentrer dans cette cérémonie si particulière !

 

Bref voilà concernant mes activités particulières, en espérant que ça vous ai plu. Au passage, je suis désolée de mettre autant de temps à poster des articles, je suis énormément occupée en ce moment, entre préparation du trip à Moscou-St.Pétersbourg, multiples présentations dans les facs de Magadan (je dois avoir plus d’une cinquantaine de prétendants ahah), prise du billet d’avion retour (le 21 juiiiiiin je suis à vous !), le snowboard qui est devenu l’activité officielle du dimanche, la patinoire très très régulière aussi, les spectacles et autres … Je me dis qu’il vaut mieux que je profite à fond (je poste cet article pour mes 5 mois pile en Russie, la moitié est bel et bien passée !) et tant pis pour vous ahah.
 
 

Bref, merci de votre présence, merci pour les plus de 4 000 vues sur tous les continents, vous êtes géniaux !
 
 

4 commentaires:

  1. profite, profite, tu aura qu'a écrire un livre en rentrant.... :) pleins de bisous et ne te baigne pas dans la mer gelée!!

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerai bien que tu m'aprennes le snow à Samoens !!!! Paps

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour les nouvelles fraîches de la Russie profonde. on se plaignait car on avait 5 cms de neige a Nice mais maintenant on va relativiser et peut etre se baigner dans la piscine....!! Pascal

    RépondreSupprimer
  4. Wouah je suis tombé sur ton blog par hasard et je ne suis pas déçu, j'ai appris plein de choses ;D.
    j'aimerai vraiment apprendre le russe et partir la-bas.

    RépondreSupprimer