samedi 24 novembre 2012

22# Бания // Sauna.




J’ai eu l’occasion de tester l’expérience la plus étrange de ma vie, le sauna.

J’étais très curieuse, donc j’ai tout de suite accepté quand Irina (ma mère d’accueil) m’a proposée d’y aller. Comme je ne savais pas lequel de mes deux maillots de bain étaient le mieux (une ou deux pièces), j’ai pris les deux et une fois là-bas je lui ai demandé. Comme elle me répondait « comme tu veux », je lui ai demandée comment elle faisait elle. Et la, elle me répond « oh bah moi j’y vais sans rien ! ». Pour moi c’était (TRES) bizarre et gênant, mais je me suis dis que je n’étais pas là pour rester sur mes idées arrêtées d’occidentale et que j’allais donc tester comme elle, puisque de toute façon on a une serviette enroulée autour de nous. Pendant que je galèrais à me cacher pour me déshabiller, Irina se déshabille sans aucune pudeur et va accueillir sa copine qui arrivait comme ça, en se baladant nue dans la pièce. Ca m’étonnait beaucoup vu que les russes ont plutôt tendance à être assez pudiques pour rien (ou sinon c’est que les français sont débauchés). Bref, on rentre dans la première pièce, et là c’était exactement comme dans les films : une pièce toute en bois, minuscule, sans lumière, avec des bancs en bois contre le mur et un « barbecue » avec des pierres qui chauffent dedans. La température était de 50° quand on est rentrées (choc thermique bonjour), alors quand Irina a pris un seau d’eau et l’a jeté (pas le seau, l’eau) sur le mur, ça a du monter de 20 degrés avec de la vapeur à ne pas pouvoir en respirer. C’était très surprenant, mais super sympa, c’est exactement comme dans les films ! Au bout d’une demie-heure (qui m’a semblée durer 963438 heures), nous sortons, jettons les serviettes (quand je vous dis qu’il faut être ouvert à tout), et sautons dans la piscine (14°) : choc thermique épisode 2. Bref, on fait ça 3 fois, puis on va boire une infusion de feuilles mortes (je vous assure, je les ai vues les feuilles), et alors que je m’étais enfin réhabituée à la température normale de l’air, on retourne dans la pièce de sauna et là nouvelle surprise : le fouettage ! Irina avait amené les branches de bouleau (ramassées dans la nature), les a faites tremper sous la douche (pour pas que ça fasse trop mal vu que c’est sec), puis elle les asperge d’huiles essentielles et là l’épreuve commence. Je trouvais ça bizarre à a base, mais je pensais qu’on se fouettait soi-même mais non ! Les deux amies d’Irina se sont allongées (sans serviette évidemment), Irina m’a donné un  « bouquet » de branches et j‘ai du fouetter une de ses amies. Je tiens à préciser que c’était la première fois que je la voyais, qu’elle avait une cinquantaine d’années et qu’on m’a donc demandé de lui fouetter … les fesses, il faut dire ce qui est. Bon, le summum est arrivé après quand les deux amies se sont tournées (et donc allongées sur le dos), et que j’ai donc du fouetter cette dame sur les seins ainsi que … (vous m’avez comprise). Bref, déjà rien qu’en restant assis, on transpire comme des fous alors en fouettant je vous laisse imaginer mon état en sortant de cette pièce, puis le choc thermique épisode 1000 en me jettant dans la piscine. Bref, après les rôles se sont inversés, cette dame que je voyais pour la première fois m’a fouettée sur toute les parties du corps, c’est très gênant au début puis on se laisse prendre au jeu, avec la chaleur et les huiles essentielles c’est assez agréable. Les deux amies d’Irina étaient super gentilles, m’ont posée plein de questions … 
Bref, découverte typique assez amusante (et surprenante).

2 commentaires:

  1. excellent trop fort j'adore!!! je veux essayer, mais j'aurais surement du mal avec la piscine à 14...

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui se faire fouetter nu dans un sauna a de quoi surprendre au début. Mais c'est quand même super sympa le sauna. Heureusement que tu as enlevé ton maillot de bain d'ailleurs, c'est très désagréable de transpirer dedans en général.

    RépondreSupprimer