dimanche 9 septembre 2012

5# Школааааааааа !



 



A nouveau début de quelque chose, nouvel article (et puis l’autre commençait à être long).


Aujourd’hui, je suis allée à l’école, et c’est génial ! Quand je suis arrivée, la directrice m’a emmenée dans ma classe (la 10eB) puis elle est partie. J’ai mis longtemps avant de comprendre en quelle matière j’étais, jusqu’à que je vois sur les livres « leçons de russe ». La prof est sympa, elle dit beaucoup de blagues (que je ne comprends pas), et fait beaucoup participer les élèves. A l’intercours, une dizaine de filles m’ont sautée dessus en me posant des milliards de questions. Elles se sont présentées (pas la bise, mais le serrage de mains), je n’ai pas retenu tous les noms, mais ça viendra ! Elles m’ont fait visiter, on a croisé beaucoup de leurs ami(e)s qui dès qu’ils me voyaient criaient tous excités« c’est elle la française ? c’est elle la française ? ».Ils voulaient tous m’entendre parler, savoir pourquoi la Russie et surtout pourquoi Magadan, j’ai réussi à plus ou moins me dépatouiller. Ils m’ont tous beaucoup parlé et Julie servait de « transmettrice » avec les mots que je connaissais. L’école est de taille moyenne, ça va de la primaire jusqu’à la onzième, je suis la plus vieille car la onzième correspond à l'année 1996. On est passées devant la salle de français et comme la prof était la et certaines des élèves aussi du coup on est rentrées. Quand la prof a su que j’étais française j’ai cru qu’elle allait se mettre a pleurer, elle m’a tenu la main pendant une dizaine de minutes en me posant des questions en français. Les élèves faisaient« ooooooh » avec cet air la (*-*) quand je parlais en russe, ils arrêtaient pas de dire « trop mignonne, trop mignonne ». En rentrant en cours on a croisé des amis de Julie de dixième A qui m’ont dit des blagues (que j’ai pas compris). Les matière suivantes j’étais assise à coté de Alina et Julie m’envoyait un texto toutes les minutes en me disant « ne sois pas timide », « est-ce-que tu as facebook ? », « profite » …  Après on est allées« petit-déjeuner » (comme ils appellent ça) à 10h30 : kacha (plat typique russe, c'est une bouillie (de sarrasin ou de blé) faite au lait), sandwich saucisson-fromage et thé ! Après, deux heures de maths (abominables, la L me manque) et c’était fini (à 12h30). Je suis rentrée à pied avec Julie car elle prend le même chemin que moi. Maintenant on ira et rentrera ensemble tous les jours, youpi ! (même si elle ne t’égalera jamais Lisa !). Je suis allée à la réunion Rotary avec Oksana et Andrey. Quand nous sommes arrivés il n’y avait pas beaucoup de monde (la ponctualité russe encore une fois), Elena (ma coordinatrice), le chef du club qui est aussi le directeur du théâtre de Magadan (et qui fait des blagues QUE JE COMPRENDS !) et deux dames Rotary. Ils m’ont beaucoup parlés, ils étaient étonnés que je sache bien parler et surtout lire. Ensuite Caleb (un student du Colorado pour un an à Magadan) et ses « parents » sont arrivés. Ils nous ont donné un tee-shirt chacun (je ne mettrais pas de photo parce que vous mourrez de rire sinon, le mien est orange flash avec une photo d’un ours au milieu d’une rivière). On est repartis après s’être présentés (Caleb juste son nom et moi ils m’ont applaudi parce que j’ai dis que j’aimais Magadan parce que c’était très beau haha).
Deuxième jour de cours, au vestiaire on croise plein de gens qui se souviennent de moi (même si moi je ne me souviens plus d’eux haha !) et qui viennent me dire bonjour. Les cours commencent par deux heures d’informatique puis nous sommes allés en classe de littérature mais comme la prof n’était pas encore là j’ai sorti mes fiches où j’écris le vocabulaire que j’apprends pour vérifier un verbe, et là Julie me voit et crie « oh c’est trop mignon ! » et toute la classe vient voir, me demande de parler en français pour comparer … Pendant l’heure, la directrice est arrivée avec Caleb parce qu’il va être dans la classe. Après nous sommes allés petit-déjeuner (pommes de terre, saucisse et cornichon, sans oublier l’indispensable verre de thé) puis partis pour une heure d’anglais. La prof a un accent horrible, même Caleb devait lui faire répéter (pas étonnant que les russes parlent si mal anglais !), elle disait genre (LIRE A VOIX HAUTE) : « the Yuuuuuuunaytide Stèèèètessss’ of Ameurica is ouane of theu largèèèèst couuuntry in the weuuurld » en exagérant tellement que ça en devient drôle. Elle lisait un texte bateau du genre « The capital of the USA is Washington, the president is the head of the country, there are 50 states … » et après elle posait des questions du genre « what is the capital of the United States ? ». Elle a demandé une fille 3 grandes villes des US et la fille a répondu Londres, j’ai cru que Caleb et la prof allaient s’évanouir haha ! Ensuite pour nous entraîner elle nous a fais lire à haute voix, Nastia a lu en première, après moi puis Katia. Quand j’ai fini de lire, ils ont applaudi en tapant sur les tables, du coup j’ai eu 5 (les notes sont sur 5 et non sur 20). Pendant la pause des millions de gens sont venus me parler ou allaient voir quelqu’un de ma classe en disant « elle est ou la française ?! », j’ai du rencontrer les 3 quarts de l’école en 2 jours, et dans ces trois quarts la moitié m’a proposé d’aller au cinéma, au parc, de se promener etc … Après on a eu une heure d’histoire (histoire et géographie sont séparées) où la prof n’a fait que parler parler parler (de tout sauf d’histoire, le seul mot que j’ai retenu est« microprocesseur »). On a fini à 12h30 comme la veille, je suis rentrée a pied avec Julie et Alina, elles m’ont dit qu’elles avaient parlé avec leur amis et que j’étais hyper populaire, tout le monde veut mon numéro, faire une photo avec moi etc, la blaaaaague ! J’ai plutôt l’impression d’être un animal de cirque haha ! Bref, même si j’ai des amis ici, vous me manquez, Я вас люблю !
Troisième jour, j’y vais toute seule car Julie est malade. J‘avais peur de pas trouver la salle puisque je ne savais pas quelles matières on avait (l'emploi du temps change toute les semaines, la prof le dicte le vendrdi pour la smaine suivante). J’ai suivi Aliocha (l'intello de la classe) et devant la salle j’ai retrouvé Irina et Katia. On a commencé par deux heures d’histoire, la prof parle parle parle (j’ai entendu« chat », « parfum » et « cancer » notamment, mais j’ai même pas compris quel chapitre on fait haha). Ensuite on est allées petit-déjeuner, et la ça a dépassé tout ce que j’avais pu manger jusque la, c’était infect. A la place du verre de thé c’était un liquide marronnasse (les filles m’ont dit après« kakao », mais on aurait plutôt dit du chocolat périmé et infusé dans de l’eau pourrie), et pour le manger, un truc indescriptible, un espèce de gâteau très mou au yaourt mélangé avec des blancs d’œufs ou je sais pas quoi. Après, deux heures de russe interminables (mais comme on parlait d’allitérations et d’assonances, j’avais une longueur d’avance parce que je connaissais déjà, merci la L !). Je suis rentrée à pied (une heure plus tard que d’habitude, c’est dur de finir à 13h30 haha !) avec Alina et Nadia. Je suis en week-end, normalement on a cours le samedi en Russie, mais comme c’est la 1esemaine de cours ils ont été gentils ils nous l’ont banalisé. En rentrant Nadia était la et comme elle allait déjeuner elle m’a servie aussi, c’était trop bon, si j’ai bien suivi c’est de la viande hachée mélangée avec du riz et enroulée dans de l’oignon frit avec de la sauce tomate par-dessus, trop bon ! ). Il pleuvait des cordes alors l’après midi j’ai fait mes devoirs (d’anglais, c’est les seuls que je peux déjà faire). Ensuite Andrey m’a demandé si j’avais un manteau en fourrure pour cet hiver et je lui ai dit que pas encore parce que je voulais l’acheter ici et il m’a dit que a coutait trop cher donc Nadia est allait chercher le sien qu’elle ne met plus, et la j’ai vu l’excentricité russe dans tout sa splendeur. Je préfère encore mettre mon tee-shirt orange flash du Rotary pour aller en cours que de mettre ce … manteau. Il est en fausse fourrure (c’est déjà ça), imprimé léopard partout sauf le col et les poignets en fourrure noir avec des paillettes. Evidemment comme j’ai de la chance il m’allait pile poil bien et Andrey m’a dit « et bah voila, t’en as un maintenant ! ». Euh ouais … J’ai encore un peu de temps pour en trouver un autre quoi (quoi que il a fait 6° aujourd’hui).
Quatrième jour, on commence par deux heures d’histoire, je passe directement après pour ne pas vous raconter à quel point je me suis ennuyée. A la pause j’ai beaucoup parlé à Caleb (en anglais), de tout et de rien, je pense que a lui a fait plaisir car les gens lui parlent moins qu’à moi vu qu’il faut lui parler en anglais car il n parle presque pas russe (et peu des jeunes russes savent l'anglais). Il est timide mais très gentil. Ensuite on a eu une heure d’anglais, la prof me fait trop rire elle fait des fautes énormes, Caleb la coupe tout le temps n disant "нет ! нет !" ! Ensuite on est allés au self, œuf dur trempé dans du sucre glace, j’ai rarement vu plus bizarre mais bon ! Ensuite deux heures de physique, on a parlé de cuisson de macaronis et de Sherlock Holmes, et le reste j’ai pas compris haha ! Après, distribution de bonbons par la prof de russe, j’ai pas compris pourquoi (et pourtant Kristina a vraiment essayé de m’expliquer, mais elle m’a imitée un voiture qui écrase qqn, donc à moins que la tradition russe veuille qu’on distribue des bonbons quand qqn de sa famille s’est fait écraser, j’ai du mal comprendre). Ensuite deux heures d’informatique, je n'ai fait que recopier les clics de mes voisins puisque je ne comprends pas ce qu’il faut faire, ni ce qui est écrit, ni ce à quoi on arrive. Mais bon, la prof est gentille, quand on a bien fait les manips on peut faire des jeux. En rentrant j'ai fait un gâteau (si si, je vous assure, et il était même pas raté !) avec Artyom, c’était un peu bizarre, on a mis de la soude dedans avec un liquide très fort qui l’a faite mousser.
Cinquième jour, on commence par deux heures de maths (wouhou !), où j’ai somnolé par ce que je comprenais ses histoires de demi-alpha divisé par la racine de π etc ... Ensuite une heure d’anglais, recopier un texte que la prof dicte ça devient presque difficile avec son accent pourri haha ! J’ai eu 5 à mes devoirs (les devoirs sont tous ramassés et notés). Ensuite self (raviolis et concombres crus, pour montrer à ceux qui se foutent de moi parce que j’en mange que je ne suis pas la seule !). Deux heures de chimie, deux heures de littérature russe sur le romantisme en Europe, pour une fois que je peux suivre de quoi on parle ! Les élèves devaient trouver un poème romantique étranger et le traduire en russe. Comme Diana avait fait Verlaine (« Il pleut sur la ville »), elle a lu sa traduction et j’ai lu l’original et à la fin la prof a versé sa larme haha ! Après une heure de français, j’ai appris les membres de la famille et à me présenter haha ! Leur accent est trop chou, ils disent : « bonyoul, ye m’appelle … ». La prof (les larmes aux yeux d’émotion) m’a demandé de la remplacer, donc c’est moi qui ai montré l’orthographe et inventé un exercice après. A la fin la prof m’a beaucoup parlé, elle parle assez mal et doit beaucoup réfléchir mais vu que c’est des cours débutants ça va. Quand elle m’a dit au revoir elle m’a fait un câlin et a essuyé sa petite larme (décidément, je fais pleurer les gens). Soirée comme d’habitude, j’ai pas mal parlé avec Andrey (et Oksana !) des fêtes françaises par rapport à celles russes, ils m’ont dit qu’ils ne faisaient rien le 25 décembre (ça va me faire bizarre), un énorme fête qui tournait souvent à l’orgie (ils m’ont pas dis ça comme ça, mais j’ai compris le sous-entendu) le 31 et qu’ils fêtaient Noël le 7 janvier (depuis le changement de calendrier). 
Sixième jour, on commence par deux heures de russe. Pendant la deuxième, on fait un jeu : chaque élève fait un geste (genre se taper la tête) en disant son prénom en même temps, et l’élève à côté répète ça puis ajoute son geste avec son nom pour au final arriver à un enchainement de tout la classe à la fin. Et évidemment, comme je porte la poisse même au fin fond de la Sibérie, c’est moi qui suis passée en dernière. Et deuxième évidemment, le russe est la seule heure où on est en classe entière, donc 28 élèves. J’ai déjà du mal à retenir le nom de mes copines, alors tous les retenir (notamment ceux des garçons qui ne se sont jamais présentés à moi), avec le geste qui va avec en plus ! Je peux donc vous dire que ma classe est composée de : Diana, deux Vlad (Vladislav), Nastia (Anastasia), Ivan, Youlia (Julie en français), Krista (Kristina), Valia (Valerya-garçon), Valerya-fille, Ira (Irina), Alina, Nadia (Nadejda), Dania (Danil), Sveta (Svetlana), Ivetta, deux Katia (Ekaterina), Ruslan, Aliocha, Vassia, Zarina, Sacha (diminutif d’Alexandre, allez savoir pourquoi), Ioucha, Yacha (Yakov), Igor, Caleb et moi ainsi que les autres garçons dont je n’ai pas pu retenir le nom (pardon !). Pendant la pause, comme je sortais mes affaires Katia a vu mes feuilles où j’écris le peu de notes que je peux prendre, et notamment la feuille de maths où je m’ennuyais tellement que j’avais écrit plein de trucs sur moi (destinés à ma présentation Rotary notamment). Elle a fait « oooooh ! », et pof, tous les gens qui étaient autour sont arrivés pour lire, ils faisaient tous « ooooooh ! », « aaaaaaaaah ! ». En SVT la prof montrait des images d’animaux présents en Russie et tous les élèves disaient « renaaaaaard »,« ouuuuuurs » comme des enfants de CP (taupe se dit« KROT », ça m’a fait trop rire, je suis passée pour une malade). De la maison je suis partie au « 7 nuits » (le QG du Rotary de Magadan) avec Artyom, tous les deux avec nos blazers. Là-bas on a retrouvé des gens du Rotary que j’avais déjà vus à la 1e réunion, d’autres que je n’avais jamais vus, Caleb, la directrice de l’école et surtout d’autres jeuuuuunes (des Rotaracts), trois filles (Jénia, Agathe et Ksioucha) et un garçon (Stas) qui parle anglais. On s’est installés à une grande table avec du gâteau et du thé, et au début chacun parlait à ses voisins (on était 16, dont 7 jeunes), les jeunes nous posaient beaucoup de questions (les préjugés qu’on a sur les russes, quelles voitures on a, où est-ce-qu’on a voyagé, pourquoi la Russie …).Ensuite le directeur du club (celui qui fait des blagues que je comprends vous me suivez ?) nous a demandé de nous présenter rapidement nous, chacun des jeunes. Ensuite ça a recommencé à beaucoup parlé et à la fin on a du Caleb et moi se présenter comme prévu. Ils ont applaudi et ils m’ont demandé de parler en français. Ils m’ont demandé quelle voiture me parents avaient (évidemment je ne savais pas), j’ai dit Renault, et ils ont eu l’air étonné. Ils m’ont dit « Jean Rrrrrréno ? L’actorrrrr de Léon ? » (ils connaissent mon film préféré !), c’était marrant. On est restés au restaurant de 17h30 à 20h mais c’est passé relativement vite car on a beaucoup parlé et bu beaucoup de thé. On a fais plein de photos, ils nous ont donné des pins de Magadan pour nos blazers et surtout l’argent de poche (40 euros, je suis riche maintenant !). Jénia, Stas et Ksioucha on dit qu’ils nous emmèneraient Caleb et moi faire plein de trucs. On ira aussi se promener pour qu’ils nous fassent visiter (comme je suis contente, je ne vais plus passer mes après-midis à glander hallelujah !). Bref, bonne soirée, même si aucune nouvelle de l’orientation à Vladivostok, à mon avis c’est mort. Franchement ça m’énerve vraiment parce que déjà c’était l’occasion de voir les autres jeunes (la prochaine orientation est en janvier) et surtout parce que mes parents chéris se sont débrouillés pour que je puisse arriver à temps, quite à prendre le billet d’avion le plus cher que la dame de l’agence de voyage n’ai jamais vendu, enfin bref on s’est débrouillés comme des fous parce qu’ils me disent « il faut absolument que tu sois arrivée à temps », et au final je n’y vais même pas, et évidemment ce n’est pas eux qui me l’annoncent non, je dois le déduire toute seule puisqu’ils évitent d’aborder le sujet et de répondre à mes mails. Franchement c’est décevant quoi, qu’on me dise que j’irai pas dès le départ, au moins je me fais pas de faux espoirs … Enfin bref.
Septième jour, on commence par une heure de DS de maths (que je ne fais pas). La prof principale (celle de russe/littérature) est venue nous distribuer des badges parce qu’on est la classe référante du jour (chaque jour une classe référante est nommée parmi les classes de 9e, 10e ou de 11e et cette classe doit ranger les chaises au self à la fin des deux services, celui des petits et le notre). Un peu avant la fin de l’heure, une des concierges est venue nous dire que nous devions toutes les classes de 9e, 10e et de 11e devaient aller devant le bureau de la directrice. Moi qui suis paranoïaque je sens le mauvais coup. On va donc tous là-bas, la directrice fait un long speech sur notre belle école, sur ses principes blablabla, je commence à me dire que je suis trop parano quand elle dit « et puis cette année nous avons un américain et une française avec nous ! Elle vient nous prendre par le bras (pourtant je m’étais cachée tout derrière) et nous emmène avec elle face à environ 80 élèves, elle parle de nous, de ce qu’on aime faire blabla, quand elle dit que je parle 5 langues les gens applaudissent et pof, la pause sonne et comme nous sommes dans le couloir principal toutes les classes se demandent ce qu’il se passe et viennent voir. Toute l’école devant moi. La directrice ne tarit pas d’éloges sur nous, et à la fin, évidemment, toute l’école applaudit. Pendant la pause, je n’ai pas pu bouger d’un pouce tellement j’étais entourée (je connais déjà les gens de 10e et 11e, c’est ceux de 9e maintenant qui viennent, ils me parlent un peu toutes les langues, français les 2-3 phrases qu’ils savent, anglais et surtout russe. Tous en même temps et tous à la vitesse de l’éclair, c’est la que je me rends compte que je ne comprends pas tant que ça au final haha ! Ils veulent tous que je leur envoie des musiques françaises, les seules qu’ils connaissent sont « la danse des canards » (qu’ils adorent, ils la chantent tout le temps et ont inventé une chorégraphie). Toutes les classes veulent m’avoir pour une heure en cours, mais je comprends rien, ils se parlent hyper vite entre eux et je comprends pas où je dois aller. Je comprends bien l’expression « être noyé dans la foule » maintenant. Et là Vlad, voyant ma détresse, me dit « bon bah tu vas venir en cours normal avec nous », ouf ! Deux heures d’histoire longues, très longues … Mais au moins j’ai compris le titre de notre chapitre : les civilisations antiques (c’est la seule chose que j’ai comprise). A 5h je vais au rdv Rotary, une jeune femme avec une poussette vient vers moi et me demande si je suis« Marrrrrrrrri ». Elle se présente comme s’appelant Maria, et me dit que c’est Stas qu’il lui a dit de s’occuper de moi le temps qu'il arrive. On rentre dans le théâtre où on rejoint sa meilleure amie (Nastia), on va dans une petite salle, on installe une table et des chaises et on joue avec le fils de Maria (Ioucha), qui a 1 an et demi et qui est trop drôle. Jénia arrive peu de temps après, Stas et Caleb arrivent à 17h30 (la ponctualité russe comme dirait Maria). On s’assied tous ensemble, on boit du thé (ça vous étonne ?) et mange des M&M’s, on se présente chacun son tour. Ils nous disent qu’on est la pour faire un programme des activités qu’on va faire cette année (j’avais une très forte envie de chanter l’Hymne à la joie sur le coup). Au programme donc : faire du patin à glace quand la mer sera gelée, faire un chachlik (barbebue avec des brochettes) dans la forêt, aller au nord pour voir des aurores boréales, visiter la base des tchoutches, fêter Thanksgiving pour pas que ça manque à Caleb, aller voir le rallye en octobre, faire une fête pour la fin du monde, fêter l’anniversaire de Caleb et le mien en avance, aller faire du snow, regarder Stas quand il fera du parachute, participer à la course de ski de Magadan en février… On est restés là (Agathe, et deux autres Rotaracts, Ina et l’autre dont je me souviens plus du nom, nous avaient rejoints entre temps) jusqu’à 19h30 où on est partis tous ensemble à LA pizzeria de Magadan. Quand on est arrivés j’ai entendu« Marrrrri Marrrrrri », c’était Katia avec des amis, elle a absolument voulu me présenter, les filles m’ont un peu parlé mais pas trop parce que la langue bloque beaucoup, mais un des garçon (Ivan) beaucoup plus (je vouerai un culte éternel à l’anglais qui me sauve quand je suis perdue en russe), il était très curieux : pourquoi la Russie, pourquoi Magadan, comment était la famille d’accueil, est-ce-que la séparation avec les amis en France était dure,… On a fait des photos, on a mangé une part de pizza, bu du thé (pour changer), on a beaucoup beaucoup parlé et à 8h30 on se dit au revoir et chacun est retourné chez lui.
 
Huitième jour, il commence à faire vraiment froid, il y a du gel sur les pare-brises et les flaques restent gelées toute la journée. Après les deux heures d’histoire, on va en cours de russe, et une demie-heure après la cloche sonne, et là ça été une gigantesque débandade dans toute l’école, je n'ai toujours pas compris pourquoi, je pense une espèce d'alerte incendie ou je sais pas quoi. En tout cas on se dit tous au revoir et on rentre chez nous (à 11h30). Je glande un peu à la maison puis je vais au rdv fixé avec Stas et Caleb. On part à pied à travers la ville et on arrive à la plus vieille école de Magadan (75 ans, la ville c’est construite autour). Stas nous explique que c’est là qu’il a été au lycée, et qu’il a parlé de nous à son ancienne prof d’anglais qui a dit qu’elle voulait absolument nous rencontrer. On attend donc la fin de la leçon pour ne pas déranger, et lorsque tous les élèves (de 12 ans environ) sortent, Stas dit à la prof « c’est moi avec les étrangers », donc tous les petits gamins nous tournent autour et nous demandent « vous n’êtes pas russes ? vous n’êtes pas russes ? », à mon grand étonnement je comprends tout quand ils parlent je leur réponds que non, je suis française et Caleb américain. Des étoiles passent dans leurs yeux, ils nous crient tous « welcome in Russia ! welcome in Russia ! », je leur dis que je m’appelle« Marrrrrri », et je leur parle beaucoup pendant que Caleb parle à la prof d’anglais (qui parle beaucoup mieux que la notre). J’ai l’impression d’être la réincarnation de Michel Jackson tellement ils sont époustouflés, ils veulent tous me toucher les cheveux ( ?), me donner la main, que je leur fasse un câlin, ou un bisou … Je me rends compte qu’ils parlent relativement bien anglais, (mieux que mes amis de cours) même si je leur demande de me parler en russe parce que je suis là pour ça. La prof se confond en excuses, elle doit aller à une réunion avec le directeur, elle ne peut pas nous parler aussi longtemps qu’elle aurait voulu, elle nous dit de repasser la semaine prochaine pendant un cours pour que nous discutions avec les élèves. On sort du lycée, et dans la cour tous les petits élèves nous crient « goodbye ! goodbye ! » de partout où il sont, il nous font tous coucou, ça m’a beaucoup étonné que des jeunes comme ça soient déjà intéressés par nous. On se promène dans la ville, on va au salon de thé, on parle beaucoup beaucoup beaucoup (majoritairement en anglais pour Caleb), on fait des photos et on rentre chacun chez nous.


Bon, j’ai décidé d’arrêter de raconter chaque journée en détail, mais juste vous raconter ce qui est différent de d’habitude, ça sera plus rapide mais aussi plus intéressant pour vous, surtout que je n’ai pas le temps de mettre à jour chaque jour et qu’après j’oublie haha :
 
- J’ai eu mes premiers VRAIS devoirs (je ne considère pas ceux d’anglais comme des devoirs, plutôt comme un cahier de vacances), donnés par la prof de russe. Elle m’a donné un livre qui est normalement pour les petits de 2e (je suis en 10e), elle me sélectionne des pages avec des petites histoires, je dois lire, comprendre et savoir faire le résumé. Le lendemain avec Caleb, pendant la pause, elle nous fait lire, nous reprend sur la prononciation, et nous demande de raconter ce qu’il se passe dans l’histoire. Comme le livre est illustré, j’ai commencé à apprendre les animaux et les couleurs. Enfin bref, je pensais que comme on faisait ça pendant la pause, je pourrais être seule avec la prof et Caleb, mais non, toute la classe s’est assise autour de nous et nous a écouté (certains ont filmés quand je lisais haha !).
- Je suis passée à la télé !! Je vous explique : l’autre jour on rentre dans la salle de russe et on voit un monsieur avec une énorme caméra, et tout le matos qui va avec, pied et tout le tralala. Il nous dit qu’il vient pour la télé, pour nous montrer NOUS, Caleb et moi ! Bref, coup de choc, je me dis qu’il va juste nous filmer en train de travailler, mais non, la prof me dit (à moi, pas à Caleb !) d’aller au tableau et d’écrire quelque chose de joli en français. Alors, littéraire oblige, j’ai écris un poème de Victor Hugo ("Demain, dès l'aube"), et pendant tout le temps que j’écrivais y’avait pas un bruit, et le caméraman me filmait. A la fin évidemment, j’ai du le lire, puis le gars a filmé la prof de français qui versait sa larme, puis la classe qui applaudissait et qui criait « Mari ! Mari ! », en tapant sur les tables (moment de célébrité haha !). Après on va en anglais, je me dis que c’est fini mais non le gars nous suit, nous filme encore, quand Caleb lit, quand j’écris etc … Après il est enfin parti, je pensais que ça serait jamais diffusé, mais l'autre matin Julie me dit « je t’ai vue hier à la télé ! », puis j’ai entendu ça toute la journée dans le lycée, comme si j'étais déjà pas assez célèbre comme ça haha !
 
 


Remarques :
- Les profs appellent les élèves par leur surnom (Ira, Nastia,Vlad) et pourtant ils les vouvoient.
- Quand les gens me croisent dans les couloirs, ils me disent « bonyour » avec un grand sourire, c’est trop mignon !



2 commentaires:

  1. salut bon g raté: j' avais ecrit un long mess et fausse manip tout est perdu, en le cherchant je tombe sur la page du manteau que j'avais sautée je ne sais comment ;trop morte de rire toute seule sur ma terasse!!!je visualise tres bien MCAM an leopard: la classe!! bon la fausse fourrure:ok mais çà doit pas etre trop chaud...en tout cas il ne t'aura fallu que deux semaines d'acclimatation!!!pour le manteau tu vas etre obligée ,il ne faut pas vexer les peuplades autochtones on ne sait jamais ...si ton cable de photo--ordi arrive un joiur on pourra mieux imaginer sinon le temps passant tres vite on ferra comme toi on attendra juillet 2013
    comment est ton lycée ,délabré? en tout cas la nourriture est tout de meme variée ;j'imaginais qu'ils ne mangeaient que du poisson et des choux pomme de terre...pourquoi tu ne bois jamais d'eau ;il n'y en a pas o robinet ou elle n'est pas potable?parlons sérieusement ;je m'inquiète pour ton taux d'alcoolémie le jus de pain rassis( çà, je ne m'y fait pas )doit etre fermenté et donc alcoolisé ;non?
    je me suis enfin posée un peu après avoir licencié ma formidable employée: g un peu de boulot malgrès tout .Marion a réussi a donner un de mes chatons ,les autres grandissent ;chic.......!
    continues à raconter c mieux qu'une série télé gros bisous Guill

    RépondreSupprimer
  2. Que se passera-t-il quand tu retourneras à l'anonymat en rentrant en France ??!!

    RépondreSupprimer