mercredi 5 septembre 2012

4# Premiers jours.

 

 
Здравствуйте ! (Bonjour !)




Avant de commencer je voulais juste prévenir que c'est très très long et précis, c'est parce que c'est le début de mon séjour, et je suis trop curieuse de vous faire découvrir mon nouvel environnement !







Jour 1 : Je suis donc arrivée à l’aéroport à 12h30 heure locale. M’attendait mon père d’accueil (Andrey), mon frère d’accueil (Artyom) qui part au Japon dans 1 mois et Elena Elsina, ma coordinatrice Rotary. Ils m’ont tout de suite parlé russe, je ne comprenais rien du tout. Nous sommes partis en voiture car l’aéroport est à 50 km de Magadan. Nous avons traversé des paysages superbes, avec des lacs, des rivières et des forêts magnifiques ... Nous sommes arrivés à Magadan par les « ghettos », comme ils les appellent eux-mêmes, où habitent les personnes très pauvres, ils vivent dans des cabanes en bois les unes à côté des autres, ils ont chacun leur petit potager. Dans le centre, il n’y a que des immeubles. Nous nous sommes garés devant le restaurant où travaillent mes « parents » (Andrey et Oksana) et ma sœur d’accueil (Nadia). Il donne sur la rue principale, il est n’est pas très grand (une quinzaine de couverts) et fait aussi bar. Je n’ai pa pu beaucoup parler à Nadia parce qu’elle servait des gens. Nous sommes allés voir ma mère d’accueil, elle m’a serré dans ses bras et m’a dit de l’appeler maman. Elle est allée en cuisine pour me présenter aux deux cuisiniers, elle n’arrêtait pas de crier et de me tenir la main. Après nous sommes repartis à la maison a pied avec Artyom et Oksana pendant qu’Andrey conduisait (la maison est à 2 minutes à pied du restaurant). Ils habitent dans un appartement situé dans une maison (sans jardin, mais il y a des parcs absolument partout). Leur maison a 7 pièces, la chambre de Nadia (où dort aussi Artyom maintenant que je suis la), 2 toilettes (qui ne ferment pas à clé), un grand salon/cuisine, la chambre où je suis (plus grande que la mienne en France), la chambre d’Andrey et Oksana et la toute petite salle de bain (qui  n’a pas de porte) dont l’évier sert aussi à la cuisine. Nous sommes repartis avec Artyom, nous sommes passés rapidement au restaurant prendre un des chiens (le préféré) à qui Oksana avait mis des chaussures et un déguisement d’abeille (pourquoi ?!) et nous sommes repartis dans le parc. J’avais un peu honte de tenir le chien, mais visiblement les russes adorent ça, ils arrêtaient pas de le prendre en photo. Nous avons retrouvé le meilleur ami d’Artyom et nous nous sommes promenés dans le parc (qui est très grand). Il faisait chaud (25 degrés) et un grand soleil, mais Artyom m'a dit que c’était seulement un jour par an haha ... Ils ont absolument voulus me faire faire du manège (il y a une vogue permanante dans le parc, les manèges sont vieux, on dirait des vogues des années 90, ça fait un peu peur les trucs tout rouillés qui retiennent). Dans le manège, un ami du gérant, Micha (Michaël) qui a 23 ans, a commencé à me parler et quand j’ai dis que je ne comprenais pas parce que j’étais française, il fait « wahouuuuuuuuuuuuu » avec un air impressioné. Il m’a payé un tour d’autos-tamponneuses. Nous sommes restés dans le parc une bonne partie l’après midi, il y a un mini casino avec des billards, … On est rentrés en fin d’après-midi, j’ai regardé Paranormal Activity 2 (en russe !), et j’ai tellement rien compris que j’ai même pas eu peur haha ! Je me suis allongée parce que j’étais pas bien (depuis le manège). J’ai donné leur cadeau à Andrey et Oksana (un livre anglais/français sur Lyon), ils avaient l‘air content même si il n’a que Andrey qui parle plus ou moins anglais (ils ne sont pas obligés de l’apprendre à l’école, Artyom étudie « juste » le russe et le japonais).
Jour 2 : Levée à 15h50 (pas de réveil + décalage horaire), Artyom m’a proposé de petit déjeuner (à l’heure du goûter), j’ai accepté et il m’a servi le riz à la crème de la veille avec des tranches de fromages et de saucisson.  Après tout ! Après nous sommes partis nous promener,  nous avons rejoins son meilleur ami (je n’arriverais jamais à retenir son nom …) et nous avons fait un tour dans la ville. Il faisait 10°, pluie et vent. Nous sommes allés voir la grande église de Magadan qui est magnifique (photos à venir). Artyom m’a acheté un cierge, ils le brulent  puis font 3 fois leur signe de croix, c’est étrange (je pense que c’est la religion orthodoxe). L’église n’est pas profonde, elle est plutôt carrée, avec des peintures partout (je n’ai pas osé prendre de photos). Nous nous sommes promenés dans la ville, il m’ont montré les différents monuments et statues.  Nous sommes passés chez la copine de l’ami d’Artyom, elle était avec une amie, elles sont été très gentilles. Je ne comprenais rien quand ils parlaient entre eux, mais ils ralentissaient pour me parler à moi. Pour rentrer nous sommes passés par les quartiers « pauvres ». En fait le long des quelques rues principales et dans les rues juste derrière ce sont les magasins et les appartements pour les classes « riches » (ma famille est considérée comme riche, il y a une télé dans chaque chambre et dans  le salon, la maison est grande …), et plus éloigné du centre il y a les immeubles pour les « pauvres ». Les bâtiments sont très très décrépis mais ils ont absolument tous des 4x4 ou des vans (pour la neige je pense). Il y a des airs de jeux pour enfants partout. Je me suis rendu compte que c’est très sale, les russes n’ont aucun soucis de l’écologie, ils jettent tous leurs papiers par terre. Nous sommes allés dans plusieurs « mini-market », des espèces d’épiceries minuscules qu’on trouve tous les 10 mètres. Nous avons aussi traversés un « marché » qui a lieu tous les jours. La marchandise est stockée dans des containers, à coté de l’étal à fruits et légumes il y a l’étal des sweats, tout ça pour trois fois rien évidemment. Nous sommes arrivés à l’heure du dîner, j’ai mangé avec Andrey et Artyom car Oksana et Nadia étaient encore au restaurant. C’était très bon, de la pâte feuilletée très épaisse avec dedans de la viande et beaucouuuuuuuuup de beurre. En mangeant ils boivent du thé et du Kvas (boisson russe faite avec du jus de pain rassis mais excellente !) et après du café mais jamais d’eau.

Jour 3 : On a petit-déjeuner tous ensemble, omelette et pain perdu tartiné de « confiture » de concombre et d’oignons. Ca change de la France ! Je me suis dit que j’allais jamais pouvoir déjeuner le midi, vu tout ce qu'ils mangent ; avant de me rendre compte qu’en fait ils mangent beaucoup le matin parce qu’ils ne déjeunent pas, ils mangent un tout petit peu en rentrant du travail à 14h, mais ce n’est pas un vrai repas. Je suis partie me promener avec Andrey et Artyom, on a marché une dizaine de minutes et Andrey a frappé à une toute petite porte à un immeuble tout pourri, une dame nous a ouvert, c’est (si j’ai bien compris), une « usine » de découpe de poulets pour les supermarchés où ils vendent pour trois fois rien (moins de 2 euros) ceux impropres au supermarchés (je préfère pas savoir pourquoi). Ils lavent les poulets dans des vieilles baignoires rouillées et les découpent sur des tables du même genre. La dame a mis tellement longtemps à nous servir que je me demande même si elle n’est pas allée directement tuer le poulet haha ! J’ai fait plein plein de photos de Magadan, Andrey se moquait de moi en me traitant de touriste (j’ai l’habitude, en France aussi j’en connais des qui me disaient ça aussi haha). Je parle beaucoup avec Andrey, même si la barrière de la langue est encore très présente (normal !), on parle russe-anglais et parfois français dans les grosses incompréhensions (grâce à son traducteur sur son portable). On s’est beaucoup promenés, on a vu le théâtre, la patinoire, et d’autres bâtiments, il m’a expliqué beaucoup de choses. On a fait des courses, et j’ai vu ce pour quoi la Russie est si connue, LA vodka. Je confirme, j’ai une photo, il y a un rayon « Vodka » au supermarché, avec, soyons modeste, une cinquantaine de choix de vodkas de toutes les marques imaginables et à en moyenne 4€ la bouteille . A bon entendeur … Comme nous avions des sacs, Andrey a décidé que nous prendrions le bus. Toute une histoire : c’est un mini van des années hippies, on ne tient évidemment pas de bout dedans, il faut se plier en deux pour avancer à l’intérieur ; il y a 7 sièges posés dans tous le sens et accrochés avec du scotch (je l’ai vu !), et quand il n’y a plus de places, les gens te demandent l’autorisation de s’assoir sur tes genoux … Les fenêtres sont calées avec des branches pour éviter les courants d’air. On a vu une voiture rouler sans roues à l’arrière (juste ce qu’il y a en dessous, ça s’appelle les essieux non ?) et Andrey m’a dit que c’était parce que le garagiste coutait cher … On a aussi failli écraser un homme (bourré ?) qui marchait pas très droit en plein milieu de la route. En rentrant à la maison, j’ai parlé avec Andrey et Oksana. On a regardé Retour Vers Le Futur en russe, c’était marrant. Pour le diner, on a mangé du requin (ça a juste le gout de poisson, je vois pas pourquoi on dit que c’est un plat de luxe …).

Jour 4 : « Petit déjeuner » comme d’habitude à 12h (frites et salade de légumes) puis glandage avec Artyom et Nadia en pyjama (eux, pas moi) jusqu’à  4h de l’après-midi. Après Andrey nous dit à Nadia et à moi qu’on va aller voir la mer. On prend la voiture et on roule une dizaine de minutes vers les montagnes (pour aller à la mer, bizarre !), on traverse les « ghettos », on monte sur une petite route tout défoncée et on arrive au mémorial de Magadan dédié aux déportés en Sibérie pendant la seconde GM (Magadan était l’entrée du Goulag). Il pleuvait des cordes et il faisait très froid. On avait une belle vue sur la mer. On a repris la voiture et on est, cette fois, vraiment descendus à la mer. Il faisait pas beau du tout, froid avec beaucoup de vent. Il y avait des pêcheurs qui ramassaient des coquillages dans les rochers. Pendant qu’on rentrait, un ami d’Andrey l’a appelé donc on est allés le chercher et on l’a emmené à un vieux hanger un peu louche (oui, j’ai vu trop de films). Andrey est descendu avec lui et ils sont partis tous les deux en nous disant d’attendre dans la voiture. Après une demie-heure ils sont revenus on est rentrés à la maison, mais Andrey nous a encore dit d’attendre dans la voiture, ils ont regardé des trucs et on repartis au vieux hangar où ils nous ont encore fait attendre un quart d’heure, je comprenais rien. On est (enfin) rentrés à la maison et on a goûté (du caviar sur des tartines de beurre, j’en aurais pleuré haha). Oksana donne du caviar aux chiens ( !).On mange tellement que j’arrive presque plus à marcher en sortant de table haha !

Jour 5 : Avec Andrey on a pris la voiture et on est allés au vieux port (je dis vieux, parce qu’on dirait Bagdad quand on regarde les bâtiments). Il ne sert pas de port, mais de zone industrielle (usine de charbon et de pétrole). On a récupéré Nadia et on est partis en voiture, on a traversé les « ghettos » et on a continué en longeant la Magadanka (la rivière qui se jette dans la mer à Magadan), c’était très beau. Une fois que l’on a dépassé les dernières « maisons », la route se transforme en chemin de terre. On a continué un peu jusqu’à la station de ski de Magadan (qui est en herbe pour le moment). En rentrant, on a vu la place du marché (vide), et les monuments militaires (statues grandeurs nature de tanks, hélicoptères, avions …). Andrey nous a posé Nadia et moi devant un centre commercial et on a fait les magasins. Elle a absolument voulu payer le maquillage que j’ai pris (0.75 le vernis et 2 euros l’eyeliner, ça va !). En rentrant, j’ai parlé avec Artyom, on s’entend vraiment bien, malgré la barrière de la langue encore très présente. On a diné, des frites et du poisson qu’on avait acheté au supermarché. Ils ne l’avaient pas fait cuire, ils achètent le poisson en entier et le coupe juste en rondelle en enlevant la tête et on mange le reste cru. Il y avait des morceaux horribles, tout mous et tout … Bref, ne vous plaignez plus jamais de la nourriture française ! 

Jour 6 : On est partis Andrey Nadia et moi à la mer (à un autre endroit, celui où on peut se baigner). C’est pareil que la veille, les derniers kilomètres se font sur une route en terre. On s’est arrêtés à la plage, c’était magnifique, la mer, la forêt juste derrière et la Magadanka qui se jette dans la mer … On a marché, on a trempé nos pieds dans l’eau (enfin, plutôt essayé, parce que à 4° …) et on a repris la voiture et continué sur la route en terre. Andrey nous a laissé à un endroit (parce qu’il ne voulait pas salir sa voiture) donc avec Nadia on a marché une demie-heure le long de la rivière et on est arrivées à un endroit super joli où il y a un tout petit pont en bois qui traverse la rivière. Enfin, c’est plutôt des planches d’écorce accrochées les unes aux autres et tenues avec un cable ... On a traversé (non sans peur) et de l’autre côté c’était vraiment magnifique, avec des sapins, des rochers … Il faisait très chaud (par rapport à d’habitude quoi). La nature est magnifique, mais les russes sont très sales. Il y a des déchets partout (c’est vrai que je n’ai pas encore vue une poubelle dans la rue mais bon), que ce soient des assiettes en cartons ou des pneus de voiture, c’est dommage. En rentrant à pied jusqu’à la voiture, on a vu un tout petit écureuil trop mignon comme dans les films (avec la queue rayée noire), ça s’appelle « BORONDUK » en russe. Evidemment, je ne peux pas mettre de photo (ça coute trop cher!), mais ça viendra ! En rentrant on s’est ré-arrêtés à la plage, et je me suis rendue compte que juste derrière, il y avait beaucoup de ruines de bâtiments et d’usines. Je sais que c’est pas très flatteur mais on aurait un peu dit Tchernobyl, avec les sapins qui poussent entre des murs qui s’écroulent et tout … En rentrant on est allés au marché pour les fruits et les légumes. Le marchand de fruit (un ami d’Andrey) m’a donné un fruit de chaque sorte parce qu’il a dit qu’il adorait mon accent quand j’essayais de prononcer les noms haha ! En rentrant je suis allée au parc avec Artyom et on a retouvé Micha (visiblement, ce n’était pas un hasard, je n’ai  pas été dupe de leur air étonné, ils doivent croire que je suis née de la dernière pluie). On est rentrés pour dîner (des pommes de terre avec du saumon, presque normal s’ils n’avaient pas fait chauffer le vin au micro-onde pour faire du « vin chaud » !). 

Jour 7 : Pour le petit déjeuner, au joie, des crèèèèèèèpes ! C’était sans penser qu’il les fourrent au caviar mélangé avec du miel, huuuuum … (ironie, c’est pas bon du tout). Quand elle a vu que mon thé était trop chaud, Oksana (au lieu d’attendre qu’il refroidisse comme quelqu’un de normal ferait) a mis des glaçons dedans. Ma foi … Ensuite, glandage toute la journée, jeux vidéos avec Artyom (croyez moi ou non mais je l’ai explosé à Call of Duty !), photos de la maison (je vous dois bien ça !). Le soir, alors qu’on sortait promener les chiens devant la maison, on croise Micha (encore un hasard si vous voulez mon avis) qui nous emmène Artyom et moi boire un café et manger une glace au jelly (what the fuck ?) au café du parc. Ils rigolent dès que je parle à cause de mon accent, ils disent que c’est « chou ». Mouais ... J’ai fait écouter de la musique française à Artyom (Claude François, Piaf, Polnareff, Balavoine, attention c’est autre chose que David Guetta !).

Jour 8 : Dernier jour de liberté ! Aujourd’hui, réveil à 8h (duuuuuur !). Andrey et moi et on va à pied à l’école, je regarde bien le chemin car demain j’irai seule. On arrive 5 petites minutes après, d’extérieur c’est assez banal, le bâtiment ressemble à tous les autres bâtiments de Magadan (c’est toujours mieux que l’horrible Val de Saône !). En rentrant il n’y a personne car les cours ont déjà commencé. On va au bureau de la directrice, qui est très très gentille, elle me parle mais beaucoup trop vite pour que je comprenne tout. Elle me dit qu’elle ira prévenir les gens de ma future classe pour qu’ils soient gentils avec moi et tout le blablabla ... Dans l’après-midi je décide d’aller me promener seule, je passe par le café pour prévenir Andrey et Nadia me dit de me poser 5 minutes pour prendre un coup. J’ai eu droit au « borsch » typique de Russie. C’était excellent, l’une de meilleures choses depuis mon arrivée (soupe à base de bouillon de bœuf, choux carottes, betteraves, pommes de terre, oignon et herbes aromatiques avec une cuillère de crème fraiche par-dessus le tout). Je me suis promenée en faisant des milliiiions de photos pour vous !



 

Remarques (cette rubrique est inspirée de celle de Coraline qui est à Taïwan, j’ai trouvé que c’était une bonne idée ; son blog : http://a-year-in-taiwan.skyrock.com) :

-          Le code de la route est quasiment inexistant, ce qui est un peu paradoxal dans un pays où on conduit très mal et où ls routes sont dignes de Bagdad : la ceinture n’est pas obligatoire (tout le monde se moque de moi quand je la mets quand même), le casque n’est pas obligatoire à moto, il n’y a pas de limitations de vitesse (à part en ville à 60 (ou 40 près des écoles)), les voitures sont prêtes à t’écraser donc ne JAMAIS forcer le passage quand tu es à pied, les russes font des demis-tours en plein mileu d’un carrefour, prennent les rond-points à l’envers, être piéton est presque une lutte pour la survie haha !


 

6 commentaires:

  1. Tu gères ma poule, ca fait du bien d'avoir de tes nouvelles ! Tu me manques !!

    RépondreSupprimer
  2. ah on commence à re rigoler.... encore 8 jours à faire la béte de cirque et tu verras ils vont en avoir marre et au moins à l école tu ne manges pas de caviar au miel!!! racontes comment est Caleb le pauvre malheureux doit avoir du mal .est ce que tu dois faire du sport ,ils t'avait tellement posé cette question.marche ou escalade ou je ne sais quoi avant l hiver... tu ne bois jamais d'eau ,il n'y en a pas au robinet ou elle est imbuvable???tous les détails de la vie de ts les jours sont super et tu fait rigoler tte la planète .au fait les voitures avec 2 volants : elles viennent du Japon,( g fait une enquète ) c Henri mon "ex bo frère" qui a trouvé,ils ne doivent pas payer de taxes dessus et elles sont surement en meilleur état.... je m'inquiète bcp pour ton taux d'alcoolémie permanent à cause du jus de pain rassis( et oui je ne m'y fait pas) qui doit etre alcoolisé?ici il est 22h49 donc tu dois dormir grasse mat ? pas de cours le samedi ?
    et la télé c quoi le genre totalitaire avec chants patriotiques et tout (aaahaa)çà y est je parle comme toi (aahaa) bon gros bisous et courage tu tiens le bon bout ..tu pourras le raconter à tes enfants et ptit enfants allez à + ta tante goulag-o-phone bisous

    RépondreSupprimer
  3. Lovely reading. Don't take on that Anglo-Russian accent!!!

    RépondreSupprimer
  4. This is working! The English classes sound wonderful - stick with the American so as not to lose your English. Keep being happy and keep being amazed.

    RépondreSupprimer
  5. Hey ca a l'air de te plaire la Russie :) Magadan, la Siberie ca fait rever *__* ! J'attend de voir les photos avec impatience, j'espere que t'arriveras a les mettres :p Profites bien sinon :p

    RépondreSupprimer
  6. Hey ~
    Je sais pas vraiment par quoi commencer, j'ai beaucoup de choses (sûrement inutiles) à dire. Pour commencer, j'aime vraiment beaucoup ton blog ! Je n'en suis encore qu'au début, mais je le trouve vraiment très intéressant. je suis passionnée par la Russie depuis ... Longtemps, et mon plus grand rêve est d'y aller. J'en parle tout le temps à tout le monde, j'écoute surtout des musiques russes, je passe mon temps à lire et relire mes magazines sur la Russie (genre les trucs achetés dans des agences de voyage), j'apprends le russe depuis peu (très peu même, depuis environ 2 mois). Il y a quelques jours j'ai cherché un site qui ferait ce genre d'échanges avec la Russie (La Russie étant un pays assez fermé, c'est plus dur à trouver que pour certains autres pays). Ca ne resterait qu'un rêve bien-sûr, parce que pour ma part le problème principal n'est pas l'argent, mais ... ma mère, qui ne veut pas me laisser plus d'une ou deux nuits loin d'elle (oui, je raconte ma vie). (L'argent peut-être considéré comme un problème aussi mais pas tellement en fait, j'économise depuis quelques mois pour pouvoir partir en Russie à ma majorité du coup.)
    Bref, en cherchant des sites du genre, avant même de tomber sur un résultat exact, je suis tombée sur "Student exchange Russia 69 and fuck, free porn" etc. J'en ai parlé à une amie qui a été envoyée 1 an au Mexique grâce au Rotary (et qui y est encore, du coup), et elle m'a montré ton blog. J'ai longtemps cherché des blogs du genre, sur des personnes qui seraient parties quelques temps en Russie, de leur point de vue, pour pouvoir voir ce qu'ils en pensent, ce qui les aurait choqué, la mentalité, tout ça.
    Je vais arrêter mon pavé là mais si je m'écoutais j'aurais encore des tas de choses à dire. je suis désolée, je parle un peu trop de moi ça fait égocentrique, mais c'était pas le but. Je voulais vraiment te parler de tout ça, j'avais pas compris le système des commentaires (ou plutôt je trouvais pas ou cliquer (... admire le boulet)), vu que j'ai pas vraiment l'habitude de blogspot, donc je suis allée jusqu'à te chercher sur facebook (flippant ._.). Je pouvais pas t'envoyer de messages sans t'ajouter, et j'allais pas t'ajouter parce qu'on a pas vraiment de liens, 'fin ni amis en communs, et on ne s'est jamais parlé, tu n'aurais pas su qui j'étais (... Tu ne sais toujours pas qui je suis) donc j'ai continué de chercher un moyen de laisser un commentaire, et j'ai fini par trouver o/

    Si jamais tu veux bien continuer à parler, je te laisse mon facebook ~ https://www.facebook.com/xMayushka

    RépondreSupprimer